Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Dernière mise à jour : 
18/09/2019
Français
English
Saut de ligne
Saut de ligne
Au service de la profession d’huissier de justice dans le monde depuis 1952
At the Service of the Profession of Judicial Officer in the World since 1952
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
AccueilSéparateurFocusSéparateurAfriqueSéparateurSénégalSéparateurRencontre avec…M. Serigne Diop, ministre d’Etat, garde des Sceaux, ministre de la Justice
Saut de ligne

Rencontre avec M. Serigne Diop, ministre d’Etat, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Image

A l’occasion de la conférence des présidents des chambres et ordres nationaux d’huissiers de justice (zone OHADA) qui s’est déroulée à Dakar les 13 et 14 mai 2004, M. Serigne Diop, ministre de la Justice a reçu les président et premier vice président de l’UIHJ ainsi que Me Yacine Sene et Moussa Sarr, respectivement président et secrétaire de l’Ordre national des huissiers de justice du Sénégal.

Image
Image
Au cours de l'entretien ont été abordés les point d'actualités qui animent les réflexions des huissiers de justice du Sénégal et ceux de la zone.
S'agissant du Sénégal, le président Isnard a indiqué combien l'UIHJ demeurait attentive au processus d'adhésion du Sénégal à la Conférence de la Haye et particulièrement à la convention du 15 novembre 1965 sur la signification des actes.
 
Cet entretien a permis de mesurer les progrès considérables accomplis par notre profession, au Sénégal et dans les Etats de la zone OHADA, notamment dans le domaine de la formation.
En outre, sous l'impulsion de Mme le président Yacine Sene, Dakar s'est révélé être la plaque tournante des actions de l'UIHJ dans la sous région, puisque chaque année la capitale sénégalaise est le théâtre de manifestations internationales..
 
Au demeurant, et selon l'UIHJ, les pays intéressés ne mettent pas suffisamment en évidence hors de leurs frontières le merveilleux instrument que représente le traité de l'OHADA et ses actes uniformes qui sont trop méconnus dans le monde. M. Diop a admis qu'il convenait de développer de meilleure façon l'image positive que projette ce traité.
 
La discussion s'est encore étendue sur le projet des chambres et ordre nationaux africains soutenu par l'UIHJ, de créer un certain nombre d'instruments (actes uniformes) nouveaux portant sur la transmission et la signification des actes judiciaires et sur l'exequatur. Si l'on veut bien tenir compte de l'obsolescence patente de la convention générale de coopération en matière de justice de 1962, il s'agirait plus d'une réforme indispensable que d'un acte innovant. En outre, l'idée chemine toujours de promouvoir la mise en œuvre d'un statut uniforme d'huissier de justice dans l'espace OHADA.
 
A l'issue de l'entretien, le ministre d'Etat se faisait l'interprète du président de la République pour assurer l'UIHJ de toutes les marques d'estime du président Wade et ses encouragements les plus vifs à persévérer dans nos démarches en faveur de l'épanouissement de l'huissier de justice africain.
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
© UIHJ 2010 Tous droits réservés  |  Réalisation SAILING  |  Powered by WysiUp