Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Dernière mise à jour : 
18/09/2019
Français
English
Saut de ligne
Saut de ligne
Au service de la profession d’huissier de justice dans le monde depuis 1952
At the Service of the Profession of Judicial Officer in the World since 1952
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
AccueilSéparateurFocusSéparateurAfriqueSéparateurAlgérieSéparateurL’UIHJ en Algérie (3-13 Février 2005)
Saut de ligne

L’UIHJ en Algérie (3-13 Février 2005)

Image

L’Algérie s’est donnée pour objectif de marquer de son empreinte la scène internationale.

Image
Image
Pendant la cérémonie d’ouverture. De G. à D. : Mohamed El Bachir Mezghiche, président de la chambre régionale des huissiers de justice de l’Ouest de l’Algérie, Ahmed Ali Salah, directeur central des affaires civiles et du sceau d’Algérie, Mohamed Chérif, président de la Chambre nationale des huissiers de justice d’Algérie et Leo Netten, président de l’UIHJ
Image
A court terme les autorités affinent les relations avec la France, dans la perspective du traité d'amitié que doivent signer les deux présidents de la République A. Bouteflika et Jacques Chirac.

A plus long terme cet état entrevoit son adhésion à l'Union Européenne.

Ainsi le pays, longtemps confiné dans l'ombre, sort-il peu à peu de cette zone pour apparaître sous un éclat nouveau.

Une mission composée d'huissiers de justice représentant la CNHJ de France et l'Union Internationale a été conviée du 3/13 février par le ministère de la justice d'Algérie à parcourir le pays pour y découvrir, certes le charme envoûtant de certaines contrées, mais aussi et surtout pour y rencontrer les plus hautes autorités, tout en participant à un grand nombre de conférences ou séminaires.

La délégation de l'UIHJ, avec à sa tête le président Isnard a visité Oran où elle a été reçue par Me Krim président de la chambre des huissiers de justice de l'Ouest, après quoi elle s'est dirigée vers Tlemcen pour un colloque qui s'est déroulé de concert avec le barreau dans les locaux de la magnifique bibliothèque de la faculté de droit.

Le thème de ce colloque : « l'exécution en droit comparé » a suscité un puissant intérêt matérialisé par la présence de 150 avocats et huissiers de justice, tous en robe, et celle des hauts représentants locaux.

L'étape de Tlemcen a encore été marquée par différentes réceptions en mairie, au siège de la Cour avec le procureur général M. Addala Hachemi et le président M. Ben Messaoud Rachid et enfin avec une invitation à la résidence du préfet M. Nouri Abdelhouab.

Dans le droit fil des visites entreprises dans la partie ouest l'UIHJ et les membres des autres délégations ont été accueillies à Sidi-Bel-Abbes par les deux chefs de Cour M. A. Yahiaoui, procureur général et T. Ben Hachem, président. A l'issue de la rencontre une conférence de presse a été organisée mettant essentiellement en exergue le rôle des huissiers de justice algériens dans le système judiciaire national et la nécessité pour les pouvoirs publics de renforcer les moyens donnés aux huissiers de justice pour assurer une exécution de qualité.

La délégation a ensuite rejoint Alger avant de s'enfoncer dans l'Est du territoire où des rencontres ont eu lieu avec les autorités civiles, judiciaires et militaires à Bordj Bou Arreridji et à Batna où s'est déroulé un deuxième colloque sur l'exécution et le statut de l'huissier de justice animé par un collège d'universitaire, de représentants d'huissiers de justice d'Algérie, de France et de Tunisie et placé sous la direction du 1er vice président de l'UIHJ, Leo Netten. Le périple parfaitement orchestré par Me Saadoudi, président de la chambre de l'ouest s'est poursuivi à Biskra, lieu de rendez-vous avec le préfet et les chefs de cour, avant d'aborder le désert jusquà El Oued où la délégation était attendue à la résidence Mehri.

A Alger toute une série de rencontres a permis aux représentants de l'UIHJ d'affiner l'image de notre organisation en proposant de s'associer plus amplement encore, aux diverses opérations de coopération avec les huissiers de justice algériens.

Les rencontres avec le Ministère de la justice ont permis de disséquer les positions respectives avec pour finalité la décision :
  • de coopérer dans la création d'une école de procédure pour les huissiers de justice algériens
  • de favoriser le développement technologique des offices d'huissier de justice
  • de promouvoir des opérations de jumelage
  • d'organiser un colloque international sur le droit de l'exécution
Par ailleurs, l'aspect international devait être largement évoqué avec M. Bouguerra Soltani, Président du MSP et aussi avec M. Abdelaziz Belkhadem, ministre d'état, ministre des affaires étrangères avec lesquels fut examinée la positon de l'Algérie au regard des différents instruments internationaux et plus précisément la Conférence de La Haye de Droit International Privé. L'accent a été mis sur la nécessité de renforcer la sécurité juridique et par conséquent les voies d'exécution pour favoriser l'investissement. En outre, la création d'UIHJ-Euromed fut longuement commentée.

A l'issue des travaux et de ces journées algéroises marquées du sceau d'une organisation sans faille due au président Djane-Hamed, président de la région centre des huissiers de justice, une prestigieuse séance de clôture avait lieu avec la participation de M. le Consul général de France, de M. Amara Directeur des services judiciaires, de M. Sahraoui inspecteur général des services judiciaires et de M. le directeur des affaires civiles et du sceaux.

Le président Cherif, président de la chambre nationale des huissiers de justice d'Algérie devait, lors d'une ultime allocution, se féliciter du rapprochement entre la France et l'Algérie et saluer la contribution apportée par l'UIHJ pour favoriser le développement de la profession en Algérie.

Le président algérien devait enfin fustiger les organismes de recouvrement en « ..il devient impératif de protéger les tâches qui relèvent de notre profession en repoussant l'empiètement des sociétés de recouvrement de créances... ».

Les derniers propos de conclusions furent pour remercier chaleureusement les autorités du pays pour l'aide apportée et les membres de la délégation française et de l'UIHJ pour leur éminente participation.
Image
Séparateur
Image
De droite à gauche : Tayeb Belaiz, ministre de la Justice, Abdelaziz Belkhadem, ministre des Affaires étrangères, Jacques Isnard, Mohamed Chérif, président de la Chambre nationale des huissiers de justice d'Algérie
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
© UIHJ 2010 Tous droits réservés  |  Réalisation SAILING  |  Powered by WysiUp