Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Dernière mise à jour : 
18/09/2019
Français
English
Saut de ligne
Saut de ligne
Au service de la profession d’huissier de justice dans le monde depuis 1952
At the Service of the Profession of Judicial Officer in the World since 1952
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
AccueilSéparateurFocusSéparateurAmériquesSéparateurQuébecSéparateurAndré Mathieu, récipiendaire de la médaille du CIQ
Saut de ligne
Image

André Mathieu, récipiendaire de la médaille du CIQ

Image

A l’occasion du 14e congrès annuel et de l’assemblée générale de la Chambre des huissiers de justice du Québec du 22 au 24 mai 2009 à Québec, notre confrère André Mathieu a reçu ce prestigieux prix des mains du directeur général du Conseil interprofessionnel du Québec, Jean-François Thuot, soulignant ainsi son dévouement exemplaire à la profession d’huissier de justice.

Image
Le prix Mérite
 
La cérémonie s'est déroulée en présence du président de la Chambre des huissiers de justice du Québec, Louis-Raymond Maranda. Plusieurs hautes personnalités du monde juridique québécois étaient présentes ainsi qu'une importante délégation de l'UIHJ et d'huissiers de justice européens dont le président de l'UIHJ, Jacques Isnard, son vice-président Leo Netten, son trésorier, Jean Christin, Guy Duvelleroy, président de la Chambre nationale des huissiers de justice de France et Alain Bobant, huissier de justice (France), président de la Fédération nationale des tiers de confiance. La Chambre des huissiers de justice du Québec est jumelée à la Chambre régionale des huissiers de justice de la cour d'appel de Poitiers (France), où exerce Alain Bobant. Ce jumelage fût d'ailleurs réalisé et finalisé par notre confrère durant l'une de ses nombreuses mandatures à l'UIHJ. La délégation s'était expressément déplacée depuis l'Europe en sol québécois pour rendre un hommage tout particulier à leur confrère pour ses quarante ans de loyaux services au sein de sa profession au Québec ainsi que pour son indéfectible et exceptionnel intérêt pour l'UIHJ pendant ces dernières quarante-deux années à échanger et tisser des liens confraternels avec notre grande famille internationale.
Le prix Mérite a été créé et est décerné chaque année par le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ). Cet organisme québécois regroupe quarante-six ordres professionnels et 347 000 professionnels exerçants sur le territoire du Québec. Le prix est accordé à un professionnel qui, à un moment de sa vie professionnelle, s'est démarqué de façon remarquable pour son dynamisme, sa détermination et son dévouement exceptionnel à sa profession, par un engagement social marqué et constant.
De fait, notre confrère Mathieu a indéniablement contribué à l'avancement de la profession d'huissier de justice. En témoignent ses implications pendant toutes ces années à de nombreux postes au sein de sa chambre, dont il a été directeur, mais aussi en matière d'enseignement et d'une inspection professionnelle alors naissante, ou encore dans ses autres et très nombreuses réalisations qui contribuèrent au rayonnement de sa profession. Notre distingué confrère fût le premier Québécois à occuper le poste de secrétaire permanent de l'UIHJ pour les Amériques ainsi que le premier à accéder au bureau de direction à titre de secrétaire-adjoint de l'UIHJ. Il est aussi le premier délégué onusien de l'UIHJ à siéger au sein du Conseil économique et social de l'ONU (Ecosoc) à New-York pour la représentativité de l'UIHJ au sein de cet important organisme mondialement reconnu. Il fût aussi l'un des principaux artisans en étroite collaboration avec ses confrères Baudouin Gielen, ancien président de l'UIHJ, et Jacques Isnard à permettre à l'UIHJ d'accéder comme membre ONG avec statut consultatif Ecosoc à l'Onu. Le prix Mérite du CIQ constitue non seulement le témoignage de l'appréciation qu'un professionnel reçoit de ses pairs, mais il représente aussi un hommage de reconnaissance de l'ensemble du monde professionnel, sur le plan provincial, national et international.

Un second hommage
 
André Mathieu a également reçu de sa Chambre le grade de Chevalier de la Justice, à l'instar de ses collègues européens à qui le titre fût aussi conféré, des mains de Louis-Raymond Maranda. Notre confrère se déclara fort ému de recevoir ces prix prestigieux de ses pairs. Dans un discours émouvant, il expliqua qu'il était jeune clerc dans un office d'huissier de justice anglophone de Montréal au moment de l'exposition universelle de 1967 à Montréal. Cet événement exceptionnel de portée mondiale devait le marquer à jamais et fit naître sa vocation internationale. Dans un premier temps, il chercha à retracer son ancêtre qu'il finira par trouver plusieurs années après en Charente de l'Ouest (France). En raison de sa volonté à embrasser la profession d'huissier de justice, il fit la connaissance de futurs confrères aimables, attentionnés et dévoués. Ces rencontres lui donnèrent le goût d'approfondir ses connaissances juridiques qu'il mit notamment à profit dans les années qui allaient suivre ! Depuis 1968 et sans aucune interruption, il accompli des stages chez des confrères notamment de France, ce qui fait dire à certains confrères qu'il est le plus européen des Québécois ! Le lauréat a finalement remercié ses pairs ainsi que le CIQ pour lui avoir décerné ce prix exceptionnel. Il remercia sa conjointe Annie pour sa grande patience lors de ses nombreux déplacements tant à l'intérieur du Québec qu'outre-frontières. Il félicita également les jeunes stagiaires nouvellement promus en leur souhaitant bonne chance dans cette nouvelle profession !

Une nouvelle distinction au Québec
 
Ce titre de «chevalier de la justice», est une nouvelle coutume désormais établie au Québec par la Chambre des huissiers de justice pour souligner le dévouement exemplaire des récipiendaires et impétrants à l'élévation de la profession tant au niveau provincial, national, qu'international.
Cette distinction purement honorifique est ainsi décernée chaque année par la remise d'une plaquette de verre translucide au blason héraldique expressément libellée au nom du lauréat et comportant une mention personnalisée sur ses qualités. Dans une présentation passionnante, Michel Grenier, concepteur des dessins héraldiques, expliqua les différents éléments qui la composent et la source de son inspiration, tirée de son amitié avec notre confrère André Bizier.
Plusieurs autres distinctions furent ainsi remises lors de ce congrès au Québec. Le titre de Chevalier de la Justice fut également octroyé au nom de la chambre du Québec, par son président Maranda, à Ronald Dubé pour avoir créé le secrétariat de l'Ordre des huissiers de justice québécois et mis en place le corpus réglementaire en sa qualité de directeur général et secrétaire de la Chambre des huissiers de justice du Québec durant plusieurs années. A l'occasion de sa retraite du secrétariat québécois, le président Isnard lui remis également la médaille d'argent de l'UIHJ, pour souligner sa constante collaboration avec l'UIHJ aux côtés de son collègue André Mathieu.
Ce titre fût également conféré à Leo Netten pour son dévouement à l'UIHJ depuis de longues années ainsi qu'à Jean Christin pour ses quarante ans de loyaux services et d'appartenance à l'UIHJ. Guy Duvelleroy et Alain Bobant reçurent tous deux cette même distinction.
Enfin, deux autres hommages distinctifs et particuliers furent remis par le président de la Chambre du Québec. Le premier distingua Jacques Isnard. La Chambre du Québec fût très fière de lui décerner le prestigieux Prix Paul-Émile-Linteau, la plus haute distinction de l'Ordre. Le président Isnard reçu cette dernière pour sa contribution exceptionnelle, depuis 15 ans, en qualité de président de l'UIHJ et pour ainsi saluer ses nombreuses missions autour du globe qui ont indubitablement contribué à l'élévation de la profession d'huissier de justice dans le monde. Alain Coulombe, président de la Chambre des huissiers de justice du Québec pendant le premier congrès de l'UIHJ à se tenir en Amérique en 1985, reçu également cette distinction pour sa contribution exemplaire à la profession d'huissier de justice, en sa qualité d'ancien secrétaire de la Chambre des huissiers du Québec de 1978 à 1984 et de président, de 1984 à 1989 ainsi que de 1997 à 2001.
Image
Séparateur
Image
André Mathieu
Séparateur
Image
Les délégations de l’UIHJ et de la Chambre des huissiers de justice du Québec
Séparateur
Image
Jacques Isnard, président de l’UIHJ, et Louis-Raymond Maranda, président de la Chambre des huissiers de justice du Québec
Séparateur
Image
André Mathieu
Séparateur
Image
Louis-Raymond Maranda, André Mathieu (Photo : Geneviève Trudel)
Séparateur
Image
Louis-Raymond Maranda, Alain Coulombe (Photo : Geneviève Trudel)
Séparateur
Image
Ronald Dubé
Séparateur
Image
Guy Duvelleroy
Séparateur
Image
Alain Bobant
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
© UIHJ 2010 Tous droits réservés  |  Réalisation SAILING  |  Powered by WysiUp